L'accompagnante   - La doula

Partout au Québec, c'est en nombre croissant que les futurs parents retiennent les services d'une accompagnante à la naissance. Cette demande de support durant le travail démontre bien l'apport des accompagnantes. Sa fonction consiste à aider sa cliente à faire de son accouchement une expérience positive. L'accompagnante assiste la femme / le couple qui souhaite compter un peu moins sur la pratique médicale et supporte dans son désir d'une naissance naturelle. Dans ce rôle, elle ne s'oppose pas aux interventions des médecins, mais propose à la mère des choix qui lui permettront de choisir ce qui lui convient le mieux.

 

Je me nourris sans cesse de nouvelles connaissances et continue de m'émerveiller à chaque petit miracle de la vie. Je crois en la capacité de chacune de mettre au monde son enfant. Les femmes possèdent en elle une force incroyable, une force de vie. Mon but, vous informer, vous permettre de faire des choix éclairés, vous guider, vous dorloter pour vous permettre de vivre pleinement votre grossesse et la naissance de votre enfant. De plus, il est très important pour moi de permettre au conjoint(e) d'être au premier plan, de prendre sa place. Avec ma douceur et mon énergie enveloppante, je deviens la protectrice de votre bulle d'intimité. J'ai plus de mille et un trucs qui peuvent vous être utiles

 

Ce qui distingue surtout une accompagnante du reste de l'équipe médicale, c'est qu'elle a fait connaissance avec sa cliente avant même son arrivée en chambre de naissance. C'est la mère / le couple qui l'a choisie. Une relation de confiance s'est établie entre eux . La future mère ne se sent donc jamais seule durant la phase de travail, du fait qu'une personne connue en qui elle a confiance se tient à ses côtés. Ce climat de confiance apaise l'insécurité, ce qui calme la douleur et dissipe l'angoisse. L'accompagnante informe sa cliente de la marche à suivre avant, pendant et après l'accouchement, afin qu'elle comprenne, apprécie et accepte mieux le déroulement de ce comparable événement.

L'accompagnante doit s'efforcer d'offrir des conseils judicieux et objectifs sur les choix de traitement. Bien que personne ne soit à l'abri de ses propres préjugés, l'accompagnante doit s'occuper avant tous des besoins de sa cliente. Elle lui proposera un choix de traitements parmi lesquels certains suivront l'approche traditionnelle et certains la dévieront. Les médecins connaissent les avenues de la médecines, les infirmières celles des sciences infirmières. Une accompagnante devra être en mesure de naviguer entre toutes ses approches : soulagement naturel ou médicamenteux de la douleur, problèmes relatifs à la sécurité du travail, tendances à la mode, rumeurs, pratiques bien fondées, politiques hospitalières et ressources communautaires, etc...

 

Elle doit toujours garder à l'esprit les objectifs et les besoins de sa cliente au moment de lui proposer des choix, afin de lui permettre d'accoucher d'une manière aussi conforme que possible à ses désirs.

De plus, il a été prouvé par plusieurs études, que la femme accompagnée par une accompagnante a une période de travail plus courte, avait reçu moins de péridurale, avait moins de césarienne. Une étude a démontré que les bébés avaient moins de problèmes de santé. Il semble que le personnel soit moins porté à intervenir inutilement quand il voit la femme est informée et accompagnée.

"Nous faisons l'erreur de penser qu'un père, après avoir suivi les cours prénatals, a les connaissances et les aptitudes nécessaires pour toute la période du travail. Ce n'est pas le cas. Une accompagnante peut aider l'homme dans ce sens, calmer son anxiété, lui apporter réconfort et encouragement et lui permettre de soutenir sa compagne de manière attentive et efficace. "

- Dr John Kennell: Moi aussi j'attend un enfant, le guide du futur papa

     Rôle de l’accompagnante

 

  • Répondre aux besoins et aux interrogations du couple pendant la grossesse, à l'accouchement et durant le postnatal

  • Les informer sur leurs droits et les choix qu’ils peuvent faire

  • Établir une relation de confiance et d’amitié

  • Favoriser l’implication du conjoint dans ce nouveau processus

  • Offrir présence et sécurité en tout-temps

  • Aider la femme à se faire confiance

  • Expliquer le déroulement à venir

  • Avoir le sens de l’humour

  • Expliquer les différentes interventions proposées et les alternatives

  • Apporter un support émotif et physique

 

 

L’accompagnement comprend un suivi de trois rencontres avant l’accouchement , la présence au domicile en début du travail actif, la présence à l’hôpital ainsi qu’une rencontre après l’accouchement.

De plus, elle est disponible 24 heures / 7 jours pour l’accouchement.

                                        Vous méritez une doula

AVIS DES PROFESSIONNELS :

 

En tant que médecin assistant des accouchements depuis 25 ans, j'ai été à même de constater que s'offrir le

soutien et les conseils d'une accompagnante expérimentée est un choix sensé pour les couples qui préparent la venue

de leur bébé. Ainsi, les parents se sentent plus en confiance, calmes et bien entourés et ont souvent moins recours à

des interventions.

 

Dr. Nathalie Fiset, M.D., H.C. (Hôpital Anna-Laberge, Châteauguay)

 

La présence d'une accompagnante contribue à réduire la durée du travail et diminue l'utilisation d'analgésique. C'est

un atout pour une grossesse et un accouchement réussi.

 

Dr. Lisanne Papin M.D. (Hôpital Sacré-Coeur, Montréal)

 

L'accouchement est une île qu'on ne devrait jamais visiter seule. Entourez-vous de personnes aimées, faites-vous

épauler dans ce voyage. Bien que la plupart d'entre vous ayez prévu être accompagnée de votre conjoint, dites-vous

que lui non plus n'a jamais visité cette île.

 

Isabelle Brabant, sage-femme (Montréal)

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey